Podemos n’en peux plus

Pourquoi, invariablement ou presque, quand on arrive au pouvoir on glisse vers les dominants…  et pourquoi, à chaque fois, on espère que ce coup-ci , ça ne le fera pas, et que ça le fait quand même…

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *